Un peu de tout et de tout un peu

Un peu de tout et de tout un peu

Romans roses : not sex safe

Souvent critiqués pour leur mièvrerie et l'idéalisation de rapports
hommes-femmes totalement opposés à l'idéal de l'émancipation féminine, les romans à l'eau
de rose se voient montrés à nouveau du doigt et cette fois par les médecins.
Un article publié par le Journal of Family Planning and Reproductive Health
Care (J Fam Plann Reprod Health Care 2011; 37: 179-81 doi:
10.1136/jfprhc-2011-100152.) reproche aux auteurs de cette littérature de ne
pas promouvoir  le préservatif.  Ce dernier, en effet,  n'est évoqué que
dans à peine un sur dix de ces romans et encore, l'héroïne le refuse pour ne
pas créer de barrière entre elle et son bien-aimé. Cette vision des choses
est jugée inquiétante par les auteurs de l'article qui estiment que ces
romans créent ainsi une concurrence déloyale à l'information médicale qui
peine quant à elle à faire passer des messages corrects en terme de
prévention de grossesses non désirées et de maladies sexuellement
transmissibles.  Cette inquiétude semble justifiée : il ressort en effet d'une
enquête que les lectrices de ces histoires se montrent plutôt réfractaires à
l'usage du préservatif considéré comme tuant le romantisme. El.M 



23/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres