Un peu de tout et de tout un peu

Un peu de tout et de tout un peu

Les émotions ... cheval de Troie de la manipulation

De plus en plus, les médias trient les informations non pas en fonction de leur importance réelle mais en fonction de la capacité de ces informations à capter et manipuler les émotions. On assiste à une surmédiatisation des faits divers ( dont le nombre a augmenté de près de 75% dans les journaux télévisés) avec interviews de témoins directs juste pour leur demander d'exprimer leur émotion , téléréalité, polémiques  recherche de sensationnel sans aucun regard critique ou présentation tendancieuse et tronquée destinée à susciter l'émotion du spectateur...On cherche surtout à faire pleurer Margot dans sa chaumière. 

Nous vivons l'esprit embrumé par les "fumigènes de l'émotion" et pourtant il n'est pas possible de pratiquer de vrais débats démocratiques dans un contexte purement émotif où le vécu personnel prend le pas sur l'analyse critique. 

Pierre Coz, professeur de philosophie, directeur du département des sciences humaines de la faculté de médecine de Marseille et président du comité de déontologie de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) démonte dans ce livre les stratégies de manipulation par la banalisation des émotions.  Nous n'avons pas perdu la raison dit-il et il ne s'agit pas de se débarrasser de nos émotions car nous souffrons surtout d'une aliénation de nos émotions, "qui agonisent dans la prolifération d'images dégoulinantes de larmes et de sang" pour se réduire à une simple décharge d'adrénaline en réponse à un stimulus visuel ou auditif. En échauffant les esprits par "le choc des photos, le poids des mots avec les titres accrocheurs, les micro-trottoirs  où chacun devient expert pour raconter son histoire et son expérience personnelle, avec une "minimalisation lexicale et une déconceptualisation des discours".  " Nous vivons sous le règne des frissons du coeur, de la libre expression du moi et des effusions de la sensiblerie".  Gros plans sur les larmes des victimes pour réduire le spectateur au silence et l'empêcher de réfléchir.  

L'auteur dénonce le simplisme des coach qui nous enseignent à cultiver les émotions positives et fuir les émotions négatives alors même que les deux sont nécessaires et s'équilibrent. 

 Nos émotions nous révèlent nos valeurs. Mais elles sont aussi le cheval de Troie de la manipulation lorsque nous nous laissons dominer par elles sans analyse critique de ce que nous ressentons. Mais lorsque nous nous servons d'une émotion pour en tempérer une autre qui nous mettra face à d'autres valeurs,  nous nous préservons de l'emprise de ces émotions par lesquelles on veut nous manipuler. Nous ne pouvons pas raisonner nos émotions mais nous pouvons raisonner avec elles. 

Dans "Le gouvernement des émotions ... et l'art de déjouer les manipulations ", Pierre Coz propose de redécouvrir la richesse de l'émotion en tant que moyen de réflexion sans être sous l'emprise de cette dernière. Ce n'est que de cette manière que nous pourrons restaurer de grands et vrais débats de société pour un meilleur fonctionnement de cette dernière.

(Editions Albin Michel - ISBN 978-2226-256997

 



25/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres