Un peu de tout et de tout un peu

Un peu de tout et de tout un peu

Patricia Duterne, l'auteur qui entend le murmure du papillon

"Nul ne guérit de son enfance" chantait Jean Ferrat.  Le héros de ce roman de Patricia Duterne ne fait pas exception.  Marié à une femme adorable et amoureuse, père d'un petit garçon, a la tête de sa propre entreprise, Victor a tout de l'homme moderne et comblé par la vie. Et pourtant Victor est hanté par une promesse qu'il a faite à son amie Louise avec laquelle il a partagé des vacances qui auraient pu être un des souvenirs les plus agréables de son enfance sans justement cette promesse, qui, faite au cours du moment douloureux que constitue la séparation de ses parents, prend des proportions telles qu'elle rendra taboue toute évocation de cette période de sa vie. Ces souvenirs d'enfance sont finalement pour Victor aussi effrayants que les papillons qui le terrorisaient enfant. Un jour, le hasard (mais est-ce vraiment le hasard ?) lui fait rencontrer une petite fille dont le visage fait rejaillir le volcan des émotions refoulées.  

Le lecteur voyage entre le temps des rêves de l'enfance et la vie quelque part à l'âge adulte. Les chapitres consacrés à l'enfance, en particulier ceux des vacances chez les grands-parents ne sont pas sans rappeler l'ambiance des histoires de la bibliothèque rose ou les vacances de la Comtesse de Ségur, entre les pique-nique secrets au bord de l'étang, les jeux de carte sous le lit pendant l'orage, les crêpes préparées par Mamy et Papy qui collectionne les papillons. Mais la ressemblance s'arrête là tant l'atmosphère est lourde, remplie d'angoisses cristallisées autour de ce Sphynx à tête de mort, qui annonce la mort, celles des rêves de l'enfant détruits par les disputes parentales. Le temps des rêves et la vie à l'âge adulte se télescopent brutalement lorsque le destin de Victor croise un jour celui plus tragique  de son amie. 

Un très beau roman, qui fait penser à Peter Pan, non pas celui de Walt Disney mais le personnage original de J.M. Barrie, cet enfant qui ne veut ni grandir ni se souvenir. Tout comme Peter Pan se rabat sur l'enfant de Wendy lorsqu'il voit que Wendy a grandi, Victor s'attache à un enfant dont il croise le destin. Le personnage présente de nombreux symptômes du syndrome de Peter Pan décrit en psychologie : isolement, angoisses, fausses fiertés, insatisfaction, apitoiement sur soi, difficultés à gérer leurs émotions...

Une belle écriture fluide, un style simple et élégant, l''histoire est très bien construite avec ces aller et retour entre présent et passé et les personnages sont très bien décrits, attachants.

Le murmure du papillon, une histoire troublante, un livre que je vous recommande par Patricia Duterne aux Editions Acrodacrolivres

 

 



31/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres