Un peu de tout et de tout un peu

Un peu de tout et de tout un peu

Les médecins et les malades de la littérature

Dès que l’on est consacré médecin, on l’est ad vitam et notre regard sur le monde reste, même malgré nous, médical jusqu’au bout et dans tous les domaines.

La médecine, les malades, les médecins ont par ailleurs été de tous temps source d’inspiration pour de nombreux écrivains. Difficile aussi en tant que médecin de rester indifférent lorsque les pages d’un roman décrivent des situations médicales. Je doute qu'il existe un seul médecin au monde n'essayant pas  de vérifier si le diagnostic décrit dans un roman tient la route, ou de réinterprèter les données du récit à la lumière des données actuelles de la médecine ?  

Le professeur René Kremer,  cardiologue professeur émérite à l’UCL, s’est penché ainsi très sérieusement sur les personnages malades décrits dans la littérature.  Des malades imaginés comme ressorts littéraires pour enrichir l’intrigue (la tuberculose de La dame au camelia…), aux maladies servant de « décors » (La peste de Camus ou Le pavillon des cancéreux de Soljenitsine) en passant par les œuvres critiquant la médecine et les médecins (ah, ce bon vieux Molière, qu’est-ce qu’il nous en a mis …) ou celles mettant en garde contre la syphillis, l’alcoolisme (la description des ravages de l’alcoolisme dans l’Assommoir de Zola) ou abordant le problème des maladies professionnelles (la pneumoconiose dans La citadelle de Cronin), le Pr Kremer nous entraîne dans l’univers des malades et des médecins de papier. Au vu du nombre d’œuvres traitées par l’auteur, on ne peut qu’admirer l’immense culture littéraire et l’érudition du Pr Kremer. Les personnages de Balzac, Mauriac, Flaubert, Zola, Proust, Euripide, Shakespeare, Molière, La Fontaine, Poe, Stephan Zweig, Montherlant, Soljenitsine,  Eric Emmanuel Schmitt, Camus, Maupassant, Maetherlinck, Giono, Ibsen, Dumas fils …( et j’en passe…)  défilent ainsi à la consultation du Pr Kremer pour notre plus grand plaisir.

L’ouvrage, préfacé et commenté par le Pr Delahaut, se termine par une petite anthologie de ces « malades imaginés » et un index des personnages et des auteurs.  

Un livre particulièrement agréable à lire, aux références célèbres et qui donne irrésistiblement envie de retrouver sur les étagères de nos bibliothèques ou dans les bonnes libraires, les œuvres qui y sont citées afin de se replonger dans leurs pages. A s’offrir absolument et à savourer sans modération. Le livre cible plus la profession médicale mais est accessible à tous ceux qui ont une bonne culture littéraire.

 

René Kremer  : Malades et médecins imaginés

Editions AMA UCL Bruxelles 2008  

848 pages 20€

(pas d’ISBN)



14/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres